Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Georges Abdallah Solidarité.

Publié le 27 Juin 2016 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Actualité - Mobilisation

Georges Abdallah Solidarité.

Pau, samedi 25 juin 2016 : dans le cadre d'un débat ouvert à tous, à l'initiative d'Ensemble ! et du Parti de Gauche, autour de l'irruption des mouvements citoyens dans la politique, tous les participants ont réaffirmé leur solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah.

"Du fond de la prison de Lannemezan, ce Résistant libanais, combattant de la cause palestinienne, témoigne son soutien à toutes nos luttes sociales. Son combat pour la Palestine est le nôtre. Nous restons mobilisés pour la libération sans conditions de notre camarade. Il est de nos luttes. Nous sommes de son combat."

Georges Abdallah Solidarité.

★ Dans le supplément 4 pages (Les Jours Heureux) du nouveau quotidien Le Progrès Social, paru le samedi 18 juin 2016, un article de Christian Mahieux sur Georges Abdallah.

Extraits :
Georges Ibrahim Abdallah est détenu en France depuis 1984. Libérable depuis 1999, ses demandes ont reçu un avis favorable, annulé à chaque fois sur appel du parquet, c’est-à-dire de l’État. Aujourd’hui encore, le gouvernement français bloque sa libération. L’actuel ministre de la Justice vient de le citer comme un exemple de «perpétuité réelle» ! De droite et de gauche, plusieurs gouvernements français ont maintenu Georges Ibrahim Abdallah en prison, sur ordre des États-Unis, pour satisfaire les gouvernements israéliens. (...)
Comble de la situation, il y a plus de 4 ans, en janvier 2012, Yves Bonnet, patron de la Direction de la Surveillance du Territoire lors de l’arrestation, jugeait publiquement «scandaleux et lamentable» son maintien en détention: «il avait le droit de revendiquer les actes commis par les FARL comme des actes de résistance.» (...)
«Les deux victimes n’étaient pas des civils mais des agents des services de renseignement. Le premier était du Mossad, l’autre de la CIA. Le Mossad a assassiné pas mal de gens. Quand à la CIA, c’est un vrai feu d’artifice.» (...)

«La France se plie aux exigences des États-Unis et d’Israël. À chaque fois qu’une décision de justice a été prise en faveur de M. Abdallah, ces deux pays ont mis leur droit de veto pour qu’il ne sorte pas. Georges Ibrahim Abdallah n’a plus rien à faire en prison.»

Lire l'article entier (page 6)

★ Un dessin de Mathieu Colloghan, peintre et dessinateur engagé. En savoir plus.

Georges Abdallah Solidarité.