Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

10 octobre 2007 - Décision pour Georges Ibrahim Abdallah

Publié le 7 Octobre 2007 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Georges Abdallah - Histoire judiciaire

soldat---fouille---sac-femme-2.jpgCe mercredi 10 octobre pour la 7ième fois une juridiction spéciale française statuera sur une demande de libération pour Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah, Libanais, révolutionnaire Arabe emprisonné en France depuis 1984 est libérable depuis 1999. Mais année aprés année il reste un otage de l'état français. Ce qui lui est reproché c'est d'avoir combattu avec son organisation les FARL (Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises) l'occupation de son pays par les sionistes comme Guy Môquet a résisté à l'occupation de son pays par les nazis.

Résister est un droit pour les peuples opprimés et c'est un devoir pour les révolutionnaires.

Ce droit et ce devoir de résistance, Georges Ibrahim Abdallah le paie par la prison en France depuis plus de 23 ans.

En 2005, lors d'une précédente demande de libération de Georges, le procureur avait déclaré "Abdallah est un communiste... Il fait même des grèves de la faim en soutien aux prisonniers palestiniens, il va jusqu’à proclamer que l’lntifada vivra... Et après vingt-deux ans de prison, s’il rentre à Beyrouth, pour la population des quartiers pauvres, il sera un martyr... C‘est insupportable ! C’est ce que nous reprocheront les Américains et les Israéliens, voilà pourquoi, monsieur le Président, votre décision est politique... ».

Cette année encore la DST écrit au juge dit "anti-terroriste",  « En raison de l’implication de la France au Liban, de son soutien au gouvernement libanais et surtout de la présence militaire française pour la FINUL renforcée, il est possible que Georges Ibrahim Abdallah use de son influence sur des mouvements extrémistes pour agir contre les intérêts français. ».

Le combat pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah est un combat politique.

Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce que c'est un révolutionnaire.
Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce qu'il est Arabe.
Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce que l'islamophobie fait voir aux juges des terroristes là où il n'y en a pas.
Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce que les Etats-Unis d'Amérique ne veulent pas qu'il sorte.
Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce que la France est de plus en plus aux bottes des intérêts de Bush.
Georges Ibrahim Abdallah reste en prison parce que les sionistes influencent les décisions de la justice.

Pour la DST, encore, Georges Ibrahim Abdallah est une « Personnalité emblématique de la lutte antisioniste, sa libération constituerait sans nul doute, au Liban, un événement. Il sera probablement fêté comme un héros à son retour dans son pays, mais aussi par différentes mouvances engagées dans une lutte révolutionnaire ».

De fait son maintien en détention en fait un symbole de la résistance pour la Palestine, un symbole de la résistance révolutionnaire Arabe, un symbole de la résistance contre Israël et contre les Etats-Unis.

Georges Ibrahim Abdallah sortira quand la mobilisation pour sa libération sera portée par tous, quand dans chaque banlieue, chaque quartier populaire, chaque HLM, squat, foyer de travailleurs résonnera comme un cri "Libérez Georges Abdallah !!!".

Se battre pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah s'est dénoncer le racisme anti-arabe et l'islamophobie de la justice française, c'est soutenir le peuple palestinien dans sa guerre de libération, c'est soutenir les résistances aux guerres d'occupation des Etats-Unis, c'est refuser les bombardements des militaires français en Afghanistan, c'est refuser la présence des soldats français au Liban et les menaces guerrières contre l'Iran et la Syrie, c'est combattre le sionisme et l'impérialisme, c'est être du côté des opprimés contre les oppresseurs.

La libération de Georges Ibrahim Abdallah sera une victoire. Elle doit être notre victoire, symbole de toutes les victoires à venir.


Que de Barbés à Beyrouth,
De Marseille à Jérusalem,
De Lille à Gaza,
De Lyon à Kobayat,
s'élève comme un seul cri, un immense

"Libérez Georges Abdallah !"

Ensemble nous vaincrons.

Article publié la première fois sur http://liberonsgeorges.over-blog.com le 7 octobre 2007