Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

AGEN - Nanterre - Pour un syndicalisme de combat

Publié le 14 Octobre 2007 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in AGEN

Nouveau Blog pour l'AGEN  :  http://agen-nanterre.over-blog.com

Les camarades de l'AGEN, membres du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, viennent d'ouvrir un blog.  

Penser à ajouter l'adresse dans les liens favoris de vos sites !

Dés à présent de nombreux articles sur ce blog :

Qu'est-ce que l'AGEN :
Article Ici

[Extraits]
- L’Association Générale des Étudiants de Nanterre est née au début des années 1990 suite à une lutte intense au sein de l’UNEF.
- Nous défendons notamment les étudiants issus du monde ouvrier et des pays dominés car ces étudiants subissent de plein fouet la sélection, l’échec organisé et de nombreuses discriminations.
- Notre syndicat défend le syndicalisme de combat, toujours du côté des luttes et non de la conciliation.
- Notre point de vue s’appuie sur le fait que les luttes étudiantes font partie des luttes de classes. Nous vivons dans une société divisée en classes, il n’existe pas de paradis artificiel pour y échapper.
- L’hostilité aux immigrés et à leurs enfants garde toujours son caractère meurtrier à l’ombre de la forteresse Europe. Le racisme banalisé et revanchard issu de la guerre d’Algérie renforce un racisme d’État qui divise «au nom de la République ». Cette face cachée organise en fait une exploitation sous la forme de l’esclavage moderne. C’est pourquoi chaque combat de l’immigration est le nôtre
- elle se place résolument du côté des opprimés, elle combat l'impérialisme de son propre pays : l'impérialisme français, et combat le sionisme comme une idéologie raciste et coloniale.

Bulletin du syndicalisme de combat numéro 19 (Octobre 2007)
 
Le 9 octobre 1967, Che Guevara était fait prisonnier alors qu’il dirigeait une guérilla en Bolivie. On se rappelle qu’après avoir été interrogé par des agents de la CIA, il a été froidement abattu. Cette mort mais aussi l’exemple de sa vie au service de la révolution va frapper la conscience de millions d’opprimés dans le monde entier. Prêts à entendre son cri de guerre contre l’impérialisme et à empoigner des armes pour se libérer. Le Che devient le symbole du combat contre l’ordre international des brigands capitalistes.
Article publié la première fois sur http://liberonsgeorges.over-blog.com le 14 octobre 2007