Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Révolte des prisonniers palestiniens de Ketziot

Publié le 26 Octobre 2007 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in CLGIA - Textes et mobilisations

prison-Ketziot-apr--s-les---meutes.jpg« Révolte des prisonniers palestiniens de Ketziot » - Le collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah exprime sa solidarité aux révoltés.

Le 22 octobre 2007, à 2 h du matin, les gardiens de la prison israélienne Ketziot, dans le désert du Néguev, se sont mis à fouiller de manière provocante les tentes et les affaires des détenus palestiniens. Cette prison sioniste regroupe plus de 2 000 prisonniers palestiniens, dont 700 n'ont même pas un acte d’accusation contre eux. La prison est montée comme un camp militaire, avec les prisonniers dans des tentes.
 
La fouille de ces tentes en pleine nuit est une des formes de brimade utilisées par les israéliens pour harceler et tenter d’intimider et d’humilier les combattants palestiniens emprisonnés. Cette nuit là, des prisonniers ont résisté à la fouille et l'armée a répondu par des tirs de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène dans les tentes, et des tirs sur les prisonniers eux-mêmes.
 
Selon les sources, entre 30 et 250 détenus ont été blessés. Les tirs israéliens ont mis le feu aux tentes et un incendie s’est propagé. Au cours de cette révolte, un détenu, Mohammed Al-Ashkar, a été grièvement blessé à la tête par une des nombreuses balles tirées par les gardiens et est décédé peu de temps après.
 
L’Etat illégitime d’Israël détient plus de 11 000 prisonniers palestiniens, otages de la guerre de colonisation menée par les sionistes. Suite à cette violente répression, la plupart de ces prisonniers ont fait en signe de protestation une grève de la faim d’une journée. La violence à la prison de Ketziot a provoqué également des protestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza où presque toutes les familles ont, ou ont eu, un de leurs membres prisonnier en Israël.
 
Le collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah exprime sa totale solidarité avec les révoltés de la prison de Ketziot, à l’ensemble des prisonniers palestiniens en résistance contre l’oppression et à la lutte du peuple palestinien pour la libération de la Palestine.
 
Paris le 26 octobre 2007
 
Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
Contact : liberonsgeorges@no-log.org
Site : http://liberonsgeorges.over-blog.com 

Communiqué publié sur http://liberonsgeorges.over-blog.com/ le 26 octobre 2007