Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

1er mai 2010 - Palestine vivra ! Libérez Georges Abdallah

Publié le 29 Avril 2010 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in CLGIA - Textes et mobilisations

Palestine vivra !

Libérez Georges Abdallah !

 

“Au vu et au su de tout le monde, on encercle, on enferme, on affame

 et on détruit tout un peuple.“ (Georges Abdallah, avril 2010)

 

En Palestine, depuis plus de 60 ans, le sionisme poursuit son projet d’anéantissement du peuple palestinien avec le soutien politique, économique et militaire des pays du centre capitaliste. Le rôle de gendarme régional d’Israël lui garantit une impunité totale. La guerre et l’agression lui ont toujours été une industrie rentable et continuent de l’être. Il n’y a pas un jour dans la mémoire des Palestiniens sans la marque d’un massacre, d’une destruction, d’un assassinat : Deir Yassine, Jénine, Gaza...

Terres volées, villages rasés, champs dévastés, maisons démolies, massacres, expulsions, humiliations et arrestations sont depuis lors le quotidien de milliers de Palestiniens (au cours de l’année 2009, l’armée d’occupation israélienne a arrêté 5200 Palestiniens, soit en moyenne 14 arrestations par jour...).

L’extension continue des colonies israéliennes et le nouveau décret d’expulsion de milliers de Palestiniens séjournant en Cisjordanie sont les récents exemples de la poursuite d’un nettoyage ethnique programmé.

Résister et toujours résister... (Georges Abdallah, avril 2009)

Et pourtant, la Résistance palestinienne est toujours debout !

Des milliers de Palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes, dont des femmes, des enfants et de nombreux élus, dans des conditions inhumaines. Des centaines de prisonniers administratifs sont détenus sans accusation précise pendant de longues années. Tous, ils résistent comme lors de leur dernière grève de la faim, pour protester contre les traitements humiliants et dégradants que subissent leurs familles au cours de leurs visites, pour revendiquer le droit aux familles gazaouites de pouvoir rendre visite à leurs proches (visites interdites depuis quatre ans), pour avoir le droit de recevoir des livres et de suivre des études...

Le 17 avril dernier, journée de commémoration du prisonnier politique palestinien, le peuple palestinien était dans la rue pour réclamer la libération de tous les prisonniers.

Le projet impérialiste sioniste de l’État illégitime d’Israël et de ses affidés arabes, étatsuniens et européens de s’emparer de la Palestine est sans limites.

Devant le silence complice de la « communauté internationale », il est de notre devoir à tous de dénoncer ces crimes sionistes, de soutenir la lutte de libération menée par le peuple palestinien et d’appuyer toutes les formes de résistance, armée et populaire.

“… la force intacte de ses convictions...”

Au Liban comme en Palestine une résistance aux multiples agressions sionistes toujours plus guerrières les unes que les autres s’est révélée plus que nécessaire.

Une personnalité emblématique de la lutte antisioniste, Georges Ibrahim ABDALLAH, militant communiste révolutionnaire arabe, est détenu en France depuis 1984 pour des actions de résistance revendiquées par les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL).

Engagé dès son plus jeune âge aux côtés de la résistance palestinienne, il a lutté avec acharnement contre les criminels impérialistes et leurs alliés sionistes et résisté aux côtés de la gauche révolutionnaire arabe à l’occupation de son pays, le Liban.

Emprisonné depuis plus de 25 ans, Georges Abdallah n’a jamais renié son engagement politique.

Et c’est pour ce motif éminemment politique qu’un refus lui a été opposé en mai 2009 lors de sa septième demande de libération conditionnelle : “... la force intacte de ses convictions anti-impérialistes pouvait, si le contexte politique s’y prêtait, le pousser à se comporter en activiste résolu et implacable”.

Durant ces longues années d’enfermement - plus d’un quart de siècle - Georges Abdallah n’a jamais cessé son combat solidaire avec les peuples en lutte contre l’impérialisme, le sionisme et pour la libération de toute la Palestine.

A ce combat internationaliste apportons notre indéfectible soutien et poursuivons notre mobilisation pour sa libération, ici et ailleurs, partout où se fera sentir la volonté d’une bourgeoisie au pouvoir de soumettre un peuple à son oppression.

En ce 1er mai, journée internationale de la lutte des travailleurs, n’oublions jamais que le meilleur soutien que nous pouvons apporter à la cause des peuples en lutte, c’est un combat quotidien contre le capitalisme et ses méfaits toujours plus évidents dans le monde entier.

“Certainement, la solidarité la plus efficace que vous pouvez apporter est celle qui s’inscrit d’emblée dans le mouvement de la lutte des masses populaires.”  (Georges Abdallah, avril 2010)

1er mai 2010

Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah (CLGIA)

contact : liberonsgeorges@no-log.org   http://liberonsgeorges.over-blog.com

 

image_lib_ration_georges_ibrahim_abdallah.jpg