Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Halte aux crimes sionistes - Palestine vaincra - Libérez Abdallah

Publié le 10 Janvier 2009 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Liban - Palestine

HALTE AUX CRIMES SIONISTES !

PALESTINE VAINCRA !

LIBEREZ GEORGES ABDALLAH !

 

Depuis le 27 décembre, l'entité sioniste livre une nouvelle attaque sanglante contre la population civile de Gaza et la Résistance palestinienne.

 

Des centaines et des centaines de morts au 6 janvier, des milliers de blessés dont un tiers d'enfants.

 

La barbarie des troupes coloniales se déchaîne : attaques d'écoles de l'ONU, d'hôpitaux, utilisation d’armes au phosphore et à l’uranium appauvri…dans la zone la plus densément peuplée de la planète. Il s'agit de crimes de guerre selon la quatrième Convention de Genève, mais les assassins savent qu’ils peuvent agir en toute impunité : jamais l'ONU ni les organismes internationaux n'ont pris la moindre sanction contre l'entité sioniste qui foule aux pieds toutes les résolutions votées par le Conseil de sécurité depuis 1948.

 

La date choisie pour l'opération "Plomb durci" n'est pas due au hasard

 

Cette guerre est une opération préparée de longue date par les sionistes. C’est l’État sioniste qui a rompu la trêve le 4 novembre pour justifier son agression car les élections du 10 février en « Israël » approchent. Cette guerre a aussi pour objectif d’affaiblir la Résistance palestinienne par une terreur de masse.

 

Encore une fois, les USA confortent leur principal allié au Proche-Orient en opposant leur veto à une demande de condamnation de l'opération « plomb durci ». Le silence d'Obama témoigne à quel point le peuple palestinien n'a rien à attendre de l'administration étatsunienne. D'ailleurs sa position a été claire sur le sujet pendant toute la campagne électorale, alors Bush ou Obama : même combat.

 

Que dire des régimes réactionnaires arabes, englués dans la collaboration avec l'impérialisme, que dire du gouvernement criminel égyptien qui bloque en parfaite connivence avec l'armée sioniste sa frontière avec la Palestine, contribuant ainsi à faire de Gaza une prison à ciel ouvert pour sa population, un nouveau ghetto de Varsovie ?

 

Vive la Résistance palestinienne !

 

Certains gouvernements expriment leur solidarité avec le peuple palestinien comme celui du Venezuela qui a ordonné mardi l'expulsion de l'ambassadeur d' « Israël » à Caracas pour protester contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza. Mais ils sont rares.

 

Les différentes institutions internationales (ONU, Union européenne...), soutiennent la guerre terroriste menée par l’État illégitime d’Israël. Il ne faut pas se bercer d'illusion sur la possibilité pour les palestiniens d'une ingérence internationale qui mettrait fin à la guerre menée par l'occupant, puisque les différentes puissances impérialistes et leurs laquais sont les soutiens inconditionnels de l’armée sioniste.

 

Les palestiniens ne peuvent compter que sur leur extraordinaire résistance et la solidarité internationale des peuples. La disproportion entre la force de frappe israélienne et les combattants palestiniens est évidente. Tout aussi évident est le courage des combattants face à l'agresseur.

 

Les peuples colonisés trouvent toujours le chemin de la lutte et de la victoire. Comme au Vietnam, en Algérie, en Afrique du sud et au Liban, les colonisateurs seront vaincus. Certes, le chemin de la libération est long, mais la défaite du sionisme est inéluctable.

 

La Résistance à l’ennemi sioniste est là, toujours debout et déterminée face à l’agresseur, et elle s’exprime à travers ses différentes composantes. Si le Hamas représente la force politique majoritairement élue à Gaza, elle n’est pas la seule (Jihad islamique, Front démocratique pour la libération de la Palestine - FDLP, Front populaire pour la libération de la Palestine - FPLP, Parti du peuple palestinien).

 Palestine 60 ans de Résistance

Rappelons que Ahmad Sa'adat, secrétaire général et député du FPLP, a été condamné à 30 ans de prison le 25 décembre dernier par un tribunal militaire israélien, le FPLP ayant organisé l’exécution en octobre 2001 du ministre sioniste Rehavam Zeevi, fervent partisan de l’épuration ethnique.

La mobilisation se développe partout dans le monde


Notre responsabilité ici et maintenant est de dénoncer la barbarie sioniste et de soutenir la Résistance palestinienne. Soutenir la Résistance ici, c'est dénoncer clairement le coupable : le sionisme. Depuis 1948, au nom de cette idéologie colonialiste et raciste, les guerres ont succédé aux guerres, les massacres aux massacres. Cette région ne connaîtra la paix que par la disparition du colonialisme. Soutenir la Résistance ici, c'est organiser un vaste mouvement de solidarité avec le peuple palestinien et dénoncer la volonté de renvoyer dos à dos agresseurs et agressés. Hier comme aujourd'hui on ne peut être que du côté du colonisé et non du colonisateur.


A travers le monde, de nombreuses manifestations de solidarité se déroulent depuis le début de l'agression de Gaza. Samedi 3 janvier, 33 manifestations ont réuni 120 000 personnes en France, plus d'un million de manifestants à Rabat. Manifestations aussi dans les camps à Hébron ainsi qu’à Dashieh… réprimées par les forces de l’Autorité palestinienne qui ont utilisé leur nouvel équipement offert par les U.S.A.

 

Nous devons amplifier la solidarité. L’Etat français est depuis longtemps un allié inconditionnel d' «Israël», malgré sa prétendue politique équilibrée au Moyen-Orient. Il est aussi un de ses principaux pourvoyeurs d'armes, ces armes françaises qui tuent en Palestine.

 

Solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah,

militant communiste libanais,

combattant pro-palestinien,

prisonnier en France depuis bientôt un quart de siècle

 

Cela fait 60 ans que la Palestine est occupée et ensanglantée par les sionistes, et bientôt 25 ans que Georges Ibrahim Abdallah, combattant de la cause palestinienne, est enfermé dans une prison française.

 

Dans les années 80, l’organisation de Georges Ibrahim Abdallah, les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), a revendiqué plusieurs actes de résistance armée sur le territoire français contre des cibles états-uniennes et sionistes.

 

A cette époque, le Liban était envahi par l’armée sioniste, l’OLP assiégée à Beyrouth, avec la complicité des États-Unis.

 

Aujourd’hui, Georges Ibrahim Abdallah paie encore pour son engagement politique, car c’est un résistant qui n’a pas renoncé à son combat.

 

Libérable depuis 1999, sa septième demande de libération conditionnelle déposée en 2007 n’a toujours pas été examinée en appel deux ans après. C’est un acharnement judiciaire pour raisons politiques au service de l’impérialisme français.

 

Comme l’ont écrit les services secrets aux juges « anti-terroristes » : « Personnalité emblématique de la lutte antisioniste, sa libération constituerait sans nul doute, au Liban, un évènement. Il sera probablement fêté comme un héros à son retour dans son pays, mais aussi par différentes mouvances engagées dans une lutte révolutionnaire ».

 

Aujourd’hui comment peut-on prétendre soutenir le peuple palestinien bombardé et ignorer la situation faite à Georges Ibrahim Abdallah ?

 

Georges Ibrahim Abdallah reste incarcéré pour ce qu'il représente, un ennemi du sionisme et de l’impérialisme et un militant pro-palestinien. Exiger sa libération ici en France, c’est aussi soutenir la Résistance palestinienne qui combat les sionistes les armes à la main.

 
Soutien à la Résistance en Palestine !
A bas le sionisme et l’impérialisme !
Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah !

 

 

Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah

Blog : http://liberonsgeorges.over-blog.com            Contact : liberonsgeorges@no-log.org