Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Jean-Marc Rouillan – 4 février 2009 - Conditionnelle rejetée

Publié le 5 Février 2009 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Action Directe

Jean-Marc RouillanLe tribunal de l'application des peines de Paris a rejeté une demande de libération conditionnelle de Jean-Marc Rouillan jugeant cette requête "illégale", au prétexte que le prisonnier d’Action directe n’avait pas effectué une année complète de semi-liberté. Rappelons que c’est cette même justice qui abrégeait en octobre dernier la semi-liberté de Jean-Marc Rouillan pour quelques mots parus dans la presse bourgeoise.

 

Nul ne sait pour combien de temps est reparti en prison Jean-Marc Rouillan qui est toujours emprisonné au titre d’une condamnation à perpétuité, même si sa peine de sûreté de 18 ans est accomplie. Georges Abdallah avait eu un juge qui en novembre 2003 acceptait sa demande de libération conditionnelle. Il aurait dû être libéré. Mais suite à l’intervention du ministre de la justice de l’époque la décision de libération conditionnelle de Georges Ibrahim Abdallah avait été annulée.  Plusieurs années se sont écoulées et Georges Abdallah est toujours détenu de l’Etat français, et ce depuis un quart de siècle !!!

 

Par ailleurs, la loi de février 2008 sur la rétention de sûreté impose maintenant pour les condamnés à perpétuité l’avis d’une commission pluridisciplinaire avant tout examen de libération conditionnelle. Jean-Marc Rouillan devra certainement passer 6 semaines au CNO de Fresnes (Centre National d’Observation) pour un examen de « dangerosité ». La résistance politique est ainsi psychiatrisée.

 

Depuis le milieu de l’année 2008 plusieurs dizaines de prisonniers ont eu à subir le passage au CNO de Fresnes. Mais les prisonniers politiques subissent un traitement d’exception supplémentaire. Après des mois d’attentes, Georges Cipriani et Régis Schleicher n’ont toujours pas reçu officiellement l’avis de la commission alors que des prisonniers sociaux condamnés également à perpétuité sont passés avec eux au CNO de Fresnes et ont depuis été libérés. Georges Cipriani a déposé sa demande en novembre 2007. Début février 2009 il ne sait toujours pas quand sa demande sera examinée par les juges. Quant à Georges Abdallah il a déposé sa demande le 6 février 2007, il y a exactement deux ans, et celle-ci n’est toujours pas examinée en appel.

 

La libération des prisonniers politiques est toujours une décision politique. La mobilisation pour exiger leurs libérations est plus que jamais nécessaire

 

Le 21 février 2009 est le 22e anniversaire de l’arrestation des camarades d’Action Directe : Joëlle Aubron, Nathalie Ménigon, Jean-Marc Rouillan et Georges Cipriani.

 

Pour la libération de Georges Cipriani, Jean-Marc Rouillan, Régis Schleicher et Georges Abdallah

 

Rassemblement devant la prison d’Ensisheim

 

21 février 2009 à 15 Heures

Rendez-vous rue Jacques Balde, 68190 Ensisheim

[Bas-Rhin, prés de Mulhouse]

 

Plus d’informations sur

 

http://www.action-directe.net/modules.php?name=News&file=article&sid=685

 

http://nlpf.samizdat.net/spip.php?article286


_-_-_-_ 

 

Article publié sur http://liberonsgeorges.over-blog.com le 5 février 2009