Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Solidarité avec AINTZANE ORKOLAGA ETXANIZ, prisonnière politique Basque

Publié le 16 Septembre 2009 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Euskadi - Pays Basque

Il y a un peu plus de deux ans, en juillet 2007, Agurtzané Delgado Iriondo, prisonnière politique Basque était transférée de la prison de Bapaume vers une prison espagnole pour y subir une peine de 18 ans. Elle y est toujours, dans une prison à des centaines de kilomètres du Pays Basque. éloignée de ses proches et amis. Agurtzané était une co-détenue et une camarade de Joëlle Aubron et de Nathalie Ménigon qui étaient alors également incarcérées à la prison de Bapaume.

 

Agirtzané a écrit à l’occasion de son transfert une lettre qui se terminait ainsi « Avançons ensemble parce que la SOLIDARITE et l'INTERNATIONALISME sont notre force. Gora Euskadi Ta Askatasuna !! » (Voir la Lettre d’ Agurtzané).


Aujourd’hui nous apprenons qu'AINTZANE ORKOLAGA ETXANIZ, autre camarade Basque détenue à Bapaume et co-détenue à l’époque de Nathalie, est en grève de la faim depuis le jeudi 10 septembre. Elle est « Libérable » ce 27 septembre pour être expulsée en Espagne !

 

 

Carte AINTIANE PP Basque[Carte dessinée par Aintzane -  Août 2007]


_-_-_-_

 

Lettre envoyée par Aintzane aux autorités pénitentiaires pour expliquer le sens de sa grève de la faim au centre de détention de Bapaume.


De ORKOLAGA Aintzane


                   Bapaume le 09 09 09

 

                                 Monsieur      


Je vous informe du fait que le jeudi 10 09 09 je commence une GREVE DE LA FAIM jusqu’à ma date de libération, date à  laquelle je serai renvoyée vers le territoire espagnol.

Par cette grève de la faim je veux dénoncer ma reconduite à la frontière espagnole malgré la pratique habituelle de la TORTURE en Espagne. 


Je Veux aussi dénoncer votre responsabilité puisque, malgré votre connaissance de cette pratique, je suis reconduite de force. 

Je veux dénoncer le fait que je ne peux pas vivre LIBRE au Pays Basque.


En même temps je veux dénoncer la disparition depuis le 18 avril de Jon ANZA, Militant Indépendantiste Basque. On rend les gouvernements français et espagnol responsables de sa disparition.

 

                                                             OÙ EST JON ?

                                        QU’EST –CE QUE VOUS AVEZ FAIT DE JON ?

                                                                                         Aintzane Orkolaga


_-_-_-_-_-

En solidarité avec Aintzane, nous reproduisons l’appel ci-dessous.  

 

   

Solidarité avec AINTZANE ORKOLAGA ETXANIZ

Militante politique Basque de l’ETA, incarcérée à la prison de Bapaume

En grève de la faim depuis le jeudi 10 septembre

« Libérable » le 27 septembre… pour être expulsée en Espagne

 

 

Aintzane est une militante basque arrêtée le 12 décembre 2001, à Auch en France.


Elle fut condamnée par la « cour spéciale de Paris »  à une peine de 5 années pour son appartenance à l’organisation basque ETA, elle fut de nouveau condamnée par le même tribunal à une peine de 4 ans  parce qu’elle aurait reçu un document venant de l’ETA  qui aurait été transmis par un avocat basque lors d’une visite de celui ci. Avocat et militants furent condamnés à de longues peines de prison.


C’est donc à une peine de 9 ans (5+4), sans confusion de peine, que dut faire Ainzane. Comme beaucoup de prisonniers politiques, elle n’eut  pas droit à la totalité des remises de peine habituelles.      Sa peine se fit dans des conditions particulièrement difficiles, elle fut isolée des autres prisonniers basques, 4 ans seule à Versailles et 2 ans seule à Bapaume… plus de nombreux transferts, 9 en tout !


Elle est incarcérée au centre de détention de Bapaume, Pas de Calais, depuis le 2 juillet 2007.

Pour son mari, sa famille, ses ami(es)  ce sont des centaines de milliers de kilomètres  parcourus pour lui rendre visite. Un coût financier et humain important.


Aintzane est « libérable » le 27 septembre, mais en raison d’une interdiction définitive de résider en France, et tout particulièrement à Hendaye où elle habitait avec son mari avant son arrestation, elle  sera expulsée vers l’Espagne le 27 septembre.


Bien que les autorités espagnoles n’aient formulé aucune demandes de poursuites judiciaires à son encontre, la crainte qu’elle soit remise entre les mains des forces de sécurités espagnoles est réelle.

 

OUI AINTZANE EST EN DANGER, CAR EN ESPAGNE... LA TORTURE CONTINUE !

 Dénoncée à de nombreuses reprises, par de nombreux organismes internationaux, la pratique de la torture à l’encontre des militants basques est une réalité : plus de 60 plaintes déposées en 2008.

 

POUR AINTZANE : INDERDICTION DE VIVRE DANS SON PAYS, EN PAYS BASQUE…

Aintzane est en grève de la faim depuis le jeudi 10 septembre, elle veut ainsi manifester et dénoncer la situation qui lui est faite, la double peine qu’elle doit de nouveau subir en ne pouvant résider, chez elle, à Hendaye, en pays basque encore sous « administration française »…

Elle veut aussi interpeller chacun sur les dangers de cette expulsion et affirmer sa solidarité avec tous ses compagnons qui subissent le même acharnement politique, policier et judiciaire.

 

LA RESISTANCE D’AINTZANE UN CHOIX PARTAGE !

Aintzane est une militante, qui n’a cessé de revendiquer son choix et son engagement,  choix partagé par  des milliers de militant(es) depuis des décennies.

 De la période noire du franquisme à aujourd’hui, la résistance basque est vivante et ne pourra être éradiquée, et ce malgré l’acharnement répressif  de L’Etat l’Espagnol et la collaboration répressive toujours plus importante de l’Etat Français…et aussi le silence scandaleux de nombreux « politiques ».

 

Oui, Aintzane a reçu notre soutien et se doit de recevoir votre solidarité, tout comme les 740 prisonniers politiques basques, dont 170 emprisonnés en France.

 

Oui, malgré les arrestations, la torture, les manifestations interdites et sauvagement réprimées, les interdictions de nombreuses organisations  revendiquant le choix des basques à décider de leur avenir en tant que peuple, oui malgré tout cela la résistance basque  existe, visible et déterminée.

 

MANIFESTONS NOTRE SOLIDARITE ENVERS AINTZANE

 

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE BAPAUME

LE SAMEDI  19 SEPTEMBRE A 13 H

 

 

Comité Solidarité Basque de Lille - csblille@aol.com

Comité de Solidarité avec le Peuple Basque - Paris -  http://cspb.unblog.fr

Comité « Libérez Les » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques - http://www.liberez-les.info


(co voiturage à partir de Lille : RDV 11h45 – porte de Paris – face au Tabac)

_-_-_-_

 

 


Article publié le 16 septembre 2009 sur htpp://liberonsgeorges.over-blog.com