Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

LIBAN - PARIS III - LIBERATION DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Publié le 17 Janvier 2007 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in CLGIA - Textes et mobilisations

NON A LA CONFERENCE DES IMPERIALISTES !
TROUPES DE LA FINUL HORS DU LIBAN !
LIBEREZ GEORGES ABDALLAH !
Le 25 janvier 2007, doit se tenir à Paris une importante conférence internationale dite « Paris 3 » dont le but annoncé serait l’apport d’une aide économique au Liban. Les capitalistes du FMI et de la Banque Mondiale, « émus » par les malheurs survenus au peuple libanais à l’occasion de l’agression israélienne de juillet 2006 nous jurent qu’il s’agit pour eux d’aider à la reconstruction du pays. Une quarantaine de chefs d’états et ministres ont d’ores et déjà annoncé leur participation aux réjouissances, dont l’envoyée spéciale de Georges Bush, Condoleeza Rice. Cette rencontre de Paris 3 s’organise dans un contexte où l’impérialisme américain se mobilise dans la région du Proche Orient pour tenter de dissimuler son échec tant en Irak qu’au Liban.
 
A quelques jours de cette conférence, c’est le black-out total des médias qui prévaut en France : aucune allusion aux préparatifs intenses des autorités françaises (annonce de Jacques Chirac dans ses vœux à la presse diplomatique, réception à l’Élysée d’Hariri junior). Le premier ministre libanais Fouad Siniora, quant à lui, sillonne les capitales arabes (Le Caire, Ryad, Koweït, Mascate) en quête d’une reconnaissance régionale, qui voudrait masquer l’illégitimité de son gouvernement désavoué par une majorité des Libanais.
DES MESURES ANTI-POPULAIRES, CATASTROPHIQUES POUR LA GRANDE MASSE DES LIBANAIS !
L’enjeu principal de la conférence Paris-3 pour l’impérialisme et les capitalistes libanais est la mise en place d’un régime d’austérité dictatorial visant à faire payer aux salariés, aux paysans, aux chômeurs, aux sans-abri, aux pauvres en général, les conséquences économiques de l’agression sioniste. Alors qu’aucun des pays organisateurs de la conférence de Paris n’a jugé utile de condamner Israël pour son agression barbare et d’exiger des sanctions économiques pour dédommager les populations martyres du Liban, alors que la Communauté Européenne affame le peuple palestinien coupable d’avoir fait des choix électoraux qui ne lui conviennent pas, les pays les plus riches du monde, avec la complicité de la bourgeoisie locale veulent saigner le peuple libanais !
Le congrès Paris 3 a pour but de mettre le pays entre les mains des financiers libanais soutenus par la réaction arabe, en particulier Saoudienne, et de l’impérialisme, notamment français et étatsuniens. Les nostalgiques de l’empire colonial français se croient toujours à l’époque de la main mise de la France sur le Liban et Chirac pleure encore son grand ami milliardaire Hariri.
Le programme d’austérité qu’on voudrait imposer au peuple libanais est aux antipodes des mesures qui permettraient au pays de régler ses problèmes. Ainsi on aligne la monnaie nationale sur le cours du dollar US et on met en place un système de TVA (15%) qui va amplifier les inégalités sociales.
Alors que la population souffre de la désintégration des structures nationales essentielles, on planifie la privatisation des services publics (électricité, téléphone, eau, éducation…).
UNE ARMEE D’OCCUPATION QUI NE VEUT PAS DIRE SON NOM !
Si l’on écoute les responsables français, les troupes de la FINUL, dont l’armée française, mèneraient sur le sol libanais une mission parfaitement neutre visant à protéger les populations locales et le cessez le feu « entre le Hezbollah et Israël ». Alors que le peuple libanais, cet été, a subi une attaque criminelle de grande envergure ayant entraîné la mort de plus 1200 civils, des milliers de blessés, on voudrait nous faire croire à un conflit entre adversaires d’une même importance. Non, la Résistance libanaise n’a rien de comparable aux forces armées de l’entité sioniste ! Cette agression injustifiée est de la seule responsabilité d’Israël et des pays qui l’ont soutenu. C’est pourquoi, il est légitime et urgent d’exiger l’indemnisation par l’agresseur israélien des victimes de la guerre de juillet 2006. C’est à l’entité sioniste et à elle seule de payer les destructions dont elle est pleinement responsable au Liban, et pas aux contribuables des pays européens !
Outre l’aspect financier de Paris 3, véritable agression contre les classes populaires du Liban, il faut également dénoncer sans relâche la FINUL au Liban comme une armée d’occupation. Les populations du Sud ne s’y sont pas trompées, elles qui subissent au quotidien le flicage et le quadrillage du territoire. Déjà des manifestations contre les troupes françaises se sont déroulées à plusieurs reprises en novembre et décembre 2006. Soyons certains que ces troupes prétendument neutres sauraient parfaitement remplir leur rôle traditionnel de maintien de l’ordre impérialiste en cas de rébellion sociale ou de redémarrage de la lutte de libération nationale !
LIBEREZ GEORGES IBRAHIM ABDALLAH SANS CONDITIONS !
Georges Abdallah, révolutionnaire communiste Libanais, militant de la cause palestinienne, a toujours été de ces combats contre l’impérialisme, le sionisme et le capitalisme. Il est détenu en France depuis 23 ans pour son appartenance à un groupe armé les FARL (Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises) qui en riposte à l’invasion sioniste du Liban, avait revendiqué l’exécution sur le territoire français d’un responsable militaire US et d’un agent diplomatique israélien membre du MOSSAD. Il est libérable depuis 1999. Un juge a même ordonné sa mise en liberté assortie d’une expulsion vers le Liban (souhaitée par Georges.) C’était sans compter sur l’acharnement politique de l’état français qui, sous la pression américaine et sioniste, faisait appel de cette décision.
 
«   LA DENONCIATION DE LA CONFERENCE IMPERIALISTE PARIS-3
«   LA LUTTE POUR EXIGER LE RETRAIT DES TROUPES DE LA FINUL DU LIBAN
«   L’EXIGENCE DE LA LIBERATION IMMEDIATE ET SANS CONDITIONS DE GEORGES ABDALLAH
 
constituent un seul et même combat. C’est pourquoi le collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah appelle tous les groupes et tous les individus qui se sont mobilisés cet été contre l’agression sioniste au Liban, toutes celles et ceux qui sont pour la victoire du peuple palestinien dans sa lutte pour ses droits inaliénables, à dénoncer vigoureusement la tenue à Paris de la conférence impérialiste Paris-3 comme féodalisation du Liban aux intérêts impérialistes et à exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah !
 
LA VICTOIRE OU … LA VICTOIRE !
 
Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah - e-mail : liberonsgeorges@no-log.org - http://liberonsgeorges.over-blog.com