Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Audience judiciaire pour Georges ABDALLAH le 23 octobre 2012.

Publié le 2 Octobre 2012 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Actualité - Mobilisation

pochoir couleur                  Venez

le plus nombreux possible

le 23 octobre 2012

à 14h30

devant la prison de Lannemezan

pour soutenir notre camarade Georges Abdallah.

 

La procédure judiciaire concernant la 8e demande de libération de Georges Ibrahim Abdallah suit son cours...

Le tribunal d'application des peines tiendra audience à Lannemezan le 23 octobre à 14h30 en présence de Georges et de son avocat afin de statuer sur sa demande de libération déposée le 24 janvier 2012.

La date choisie est-elle un hasard ? Le lendemain, 24 octobre 2012, date anniversaire de son arrestation en 1984, marquera l'entrée de Georges dans sa 29e année de détention...

Pour mémoire, suite à un passage de six semaines au Centre national d'évaluation de Fresnes, où Georges Abdallah a subi des entretiens sensés évaluer la dangerosité de son engagement politique, la commission pluridisciplinaire a émis un avis négatif à sa demande de libération.

Selon un arrêté du 3 novembre 2008 (loi sur la rétention de sûreté ), dans le cadre de la libération conditionnelle des condamnés à perpétuité, un avis consultatif de la commission pluridisciplinaire est obligatoire, les juridictions ne pouvant accorder une libération conditionnelle sans l'avoir préalablement recueilli. 

(http://www.textes.justice.gouv.fr/dossiers-thematiques-10083/loi-du-250208-sur-la-retention-de-surete-11142/les-commissions-pluridisciplinaires-des-mesures-de-surete-16212.html)

En ces temps de commémoration du massacre de milliers de Palestiniens dans les camps de Sabra et Chatila en 1982, massacre dont les responsables ne sont toujours pas pénalement condamnés, le refus jusqu'à ce jour de libérer un résistant libanais apparaît tout simplement scandaleux.

Georges est un résistant à l'impérialisme, un militant de la cause palestinienne, un communiste révolutionnaire qui n'a jamais renié son engagement politique tout au long de ses 28 ans d'incarcération.

Son procès est un procès politique. Il est de notre responsabilité politique collective d'exiger sa libération.

Venez le clamer haut et fort,
le 23 octobre à 14h30, devant la prison.
Libérez Georges Abdallah !