Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Communiqué du CLGIA du 21 novembre 2012.

Publié le 22 Novembre 2012 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in CLGIA - Textes et mobilisations

libérez GIA

"M. ABDALLAH garde toutes ses convictions intactes. Il assimile les faits commis à des actes politiques et de résistance contre un ennemi dans un contexte d'invasion de son pays. Il les assume. Il n'a fait, dit-il, que son devoir." (extrait de la notification de jugement).

Le tribunal d'application des peines est favorable à la demande de libération de Georges Ibrahim Abdallah, sous réserve qu'il fasse l'objet d'un arrêt d'expulsion du ministre de l'Intérieur.

La décision est donc ajournée au 14 janvier 2013 en l'attente de cet arrêté.

Le Parquet de Paris a aussitôt fait appel de ce jugement.

 

Communiqué du Collectif pour la libération de Georges Abdallah

 

Le Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah prend acte de la décision du tribunal d’application des peines de Paris.

Enfin une décision positive depuis 2003, qui ne fera pas oublier les 28 ans de détention en France de notre camarade.

28 ans de prison, 28 ans de résistance pendant lesquels le militant révolutionnaire libanais Georges Ibrahim Abdallah a gardé intactes ses convictions politiques et son engagement solidaire aux côtés des peuples en lutte, et tout particulièrement aux côtés du peuple palestinien, qui encore une fois lutte avec héroïsme contre une nouvelle agression sioniste.

Le parquet a immédiatement fait appel de cette décision de libération.

Une nouvelle fois l’État français, qu’il soit gouverné par la gauche comme par la droite a accepté les pressions des États-Unis, partie civile dans ce dossier, et reste inflexible dans son acharnement à garder Georges Abdallah prisonnier.

Le Collectif continue d’affirmer son soutien à Georges Ibrahim Abdallah et la mobilisation, qui ne cesse de grandir, ne doit pas faiblir jusqu’à son retour dans son pays et parmi les siens.

21 novembre 2012