Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Déclaration de Georges Abdallah - 15 décembre 2012.

Publié le 16 Décembre 2012 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Georges Abdallah - Déclarations

image lib ration georges ibrahim abdallah copie

 

Cher«e»s Camarades, Cher«e»s ami«e»s,


Les années de captivité sont par nature très longues et dures à supporter, alors que dire quand on s’approche de la fin de la troisième décennie derrière ces abominables murs ! Certainement, on peut affirmer sans détour que « LA LUTTE CONTINUE…». Bien entendu camarades, après toutes ces longues années de captivité, vous savoir toujours là à mes côtés dans la pluralité de votre engagement, me remplit de force et de détermination.

Force est de constater, Camarades, que votre mobilisation solidaire n’a jamais faibli tout au long de ces années. Elle s’est affirmée à maintes reprises comme arme absolument indispensable face à l’enfermement et contre toute forme de capitulation et de reniement. Sur le terrain des luttes en cours, cette mobilisation solidaire a fini par s’imposer, Camarades, à travers les diverses initiatives, tout particulièrement au Liban ; en dépit de la complexité de la situation là-bas, elle touche désormais une partie non négligeable des protagonistes de la lutte et des forces vives du pays.

Camarades, comme vous le savez, en dépit de ces 28 années de captivité, le parquet a interjeté appel de la décision du tribunal d’application des peines. Neuf années après Perben, Madame Taubira, garde des sceaux, laisse peu de place pour la nuance quand il s’agit des prétentions de l’Oncle Sam.

Elle a réagi de la même façon que Perben. C’est vraiment triste de se trouver aussi docile que Perben… Quand il s’agit des desiderata du Département d'État, on s’embarrasse apparemment assez peu du bavardage concernant l’indépendance de ladite justice bourgeoise…

On aurait pu s’attendre à une autre attitude plus digne…neuf années après Perben ; mais hélas, les faits sont là, têtus comme d’habitude…

Dans quelques jours Camarades, on verra la décision de la cour d’appel de Paris quant à cet appel du Parquet.

Comme vous voyez Camarades, la crise globale du système ne cesse de s’approfondir et la situation des masses populaires ne cesse à son tour d’empirer aussi bien ici, dans les centres impérialistes que là-bas, chez nous, dans les périphéries du système… Précarisation, chômage et guerres s’offrent au quotidien comme banales réalités et unique horizon. Les tenants du système mondialisé à son stade avancé, ne cherchent même plus à cacher ou camoufler…

Cette situation ne peut dorénavant que susciter la mobilisation et la combativité des masses populaires et attiser toujours plus, révoltes et protestations à l’échelle planétaire…

Camarades, de l’autre côté de la Méditerranée, les régimes bourgeois en place vacillent et commencent à s’écrouler les uns après les autres. Bien entendu, le changement prendra du temps et puis certainement, il y aura des soubresauts ici et là. Seulement la direction du vent est déjà bien tracée.

Camarades, ce qui se passe ces jours-ci en Égypte est très éclairant quant à la disponibilité des masses populaires face à l’arrogance des tenants du pouvoir… Les prochains jours, les prochaines semaines prouveront que « Oum El Dounya » est en phase de prendre son destin en main… Le chemin à parcourir est encore long, mais toutes les prémisses de la longue marche sont déjà en vue…Toute notre solidarité va au mouvement de l’opposition égyptienne.

Certainement Camarades, c’est toujours en assumant la solidarité avec les luttes des masses populaires que l’on apporte la solidarité la plus significative aux prisonniers révolutionnaires.


À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et leurs complices réactionnaires arabes !

Honneur aux martyrs et aux peuples en luttes !

Ensemble camarades nous vaincrons et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.

À vous tous, Camarades, mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.


Votre Camarade, Georges Ibrahim Abdallah

Vendredi 14 décembre 2012