Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Des élus réclament la libération de Georges Abdallah à Madame Taubira.

Publié le 1 Novembre 2012 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Actualité - Mobilisation

LANNEMEZAN-129.jpg

Suite aux lettres du CLGIA adressées en juin et juillet à Christiane TAUBIRA, et à celles de maires du Pas-de-Calais, messieurs JANQUIN et CHAMPIRÉ, le courrier réclamant la libération de notre camarade Georges Abdallah afflue ces temps-ci sur le bureau de la ministre de la Justice.

"...  un militant resté fidèle tout au long de son incarcération à son engagement contre l'oppression, les injustices et les massacres que subissent depuis des décennies les peuples du Moyen Orient, en particulier le peuple palestinien."

Lire la lettre de Mme UFFERTE, élue NPA conseillère municipale de Pessac (Gironde).

"... Georges Ibrahim Abdallah est un résistant qui s'est battu dans les rangs des forces armées révolutionnaires pour résister comme l'ont fait des milliers d'hommes et de femmes en France durant l'occupation."

Lire la lettre de Mme POLY APOURCEAU, conseillère régionale et présidente de l'ADECR 62 (Association départementale des élus communistes et républicains du Pas-de-Calais).

"...Georges Ibrahim Abdallah est l'un des hommes les plus respectés dans son pays, le Liban."

Lire la lettre de M. BARTHÉLÉMY, conseiller municipal NPA de Pessac.

"... La France peut être honorée d'avoir aboli la peine de mort et de ne pas disposer sur son sol de camp type "Guantanamo". Il serait tout à son honneur qu'elle ne s'oppose pas à sa libération."

Lire la lettre de Mme DURIEZ, sénatrice du Pas-de-Calais.

" ... Pourtant la demande de libération de Georges Abdallah ne doit pas être suspendue à la décision de pseudo-experts en maladie mentale chargés de vérifier si Georges Abdallah est guéri de son engagement politique."

Lire la lettre de M. HILAIRE, conseiller général de Saint Macaire (Gironde).