Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Georges Ibrahim Abdallah : une justice indépendante ?

Publié le 7 Septembre 2014 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Soutien - Textes et mobilisations

visuelGA_bagnolet.jpg

Georges Abdallah : La collaboration entre le ministère de la justice et les US. 


Par des camarades du soutien à la libération de Georges Abdallah

Bagnolet le 6 septembre 2014

 

Georges Ibrahim Abdallah, combattant historique de la juste cause palestinienne, est emprisonné en France depuis 30 ans. Cette peine extraordinairement longue pour un détenu dans les geôles françaises est due à l’acharnement politique des autorités françaises et étasuniennes qui agissent conjointement pour que Georges Abdallah, communiste arabe, ne puisse être libéré.

Dans les années 80, alors que le Liban était agressé et envahi par l’armée israélienne avec la complicité des États-Unis et de la France, les FARL, Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises, l’organisation qui a revendiqué les actions pour lesquelles Georges Abdallah a été condamné, se sont attaquées directement sur le territoire français à des représentants de l’impérialisme US et de l’état sioniste. Cette organisation de résistance a ciblé à Paris un attaché militaire US, le lieutenant-colonel Charles Ray, un membre des services secrets de l’État sioniste, le diplomate Yacov Barsimentov, et à Strasbourg le consul général des États-Unis, Robert Onan Homme.

Depuis l’arrestation de Georges Abdallah en 1984, les États-Unis ont toujours été extrêmement présents pour aider « les découvertes » de la police française destinées à le faire condamner et pour faire pression sur les décisions de justice. Ainsi lors du procès de 1987 qui verra une cour d’exception condamner Georges Abdallah à perpétuité, les États-Unis se sont portés partie civile, fait exceptionnel, et ils se font représenter par leur ambassadeur avec Georges Kiejman comme avocat. Au prononcé du verdict un journaliste de l’Humanité pourra écrire : « Washington a gagné, sous les applaudissements de Tel-Aviv (...). Le procès Abdallah a été de bout en bout piloté pour et par une puissance étrangère ».

La peine de sûreté assortie à la condamnation de Georges Abdallah est de 15 ans. De fait depuis 1999 Georges Abdallah pourrait être libéré sur décision de justice. Mais l’administration étasunienne agit ouvertement contre toute libération de Georges Abdallah avec la complicité active des pouvoirs politiques français. Et Georges Abdallah est toujours en prison, 30 ans après son arrestation.

Les câbles sur Wikileaks relatifs à l’affaire Abdallah illustrent cette entente des autorités françaises et étasuniennes pour bloquer la libération de Georges Ibrahim Abdallah et ils montrent la collaboration active entre le ministère de la justice et l’ambassade US (...)

Lire la suite sur http://ledesordre.over-blog.com/