Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

La Nakba - 15 mai 2014.

Publié le 14 Mai 2014 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Actualité - Mobilisation

nakba-400x566

« Il n’y a aura aucune paix, aucune stabilité, et aucune réconciliation sans le droit au retour des réfugiés. » 

 Muhamamad Barakei, député arabe israélien.

......................

Environ 10.000 Arabes israéliens ont manifesté mardi, dans le nord des territoires palestiniens occupés en 1948, pour marquer la «Nakba» (catastrophe), qui a vu l’expulsion d’environ 800.000 Palestiniens de leurs terres par l’occupant israélien. 

La Nakba représente pour les Palestiniens et la minorité arabe d’Israël la création d’Israël en 1948, et l’exode de 760.000 Palestiniens qui s’en est suivi, point de départ de la question des réfugiés, dont plus de 5 millions sont actuellement recensés avec leurs descendants. La catastrophe de la Nakba, c'est aussi la destruction entre 1947 et 1949, de plus de 500 villages palestiniens, dont le plus connu est Deir Yassine, avec ses 250 habitants massacrés par les forces militaires israéliennes. Lire ici.

Depuis 66 ans, la Palestine est tou­jours sous occu­pation israé­lienne et la colo­ni­sation continue avec son lot de destructions, d’humiliations et de massacres.

clé ✯ 66 ans de résistance palestinienne 

✯ Pour la libération et le retour 

Commémoration de la Nakba à Paris, samedi 17 mai :

Place Saint-Michel (Paris 6e) de 13h30 à 16h30. 

 http://www.europalestine.com/spip.php?article9317

➛ Place de Stalingrad (Paris 19e) de 14h à 18h. 

http://www.gups-france.org/


hungerstrike

Pour rappel, 5000 pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens ont par­ticipé le 8 mai à une grève d’avertissement en soutien à leurs cama­rades en détention admi­nis­trative qui sont en grève de la faim depuis plus de 15 jours.

Les détenus admi­nis­tratifs dénoncent la vio­lation par l’administration péni­ten­tiaire israé­lienne de l’accord qui avait permis de mettre fin à la longue grève de la faim de 2000 pri­son­niers en mai 2012. En vio­lation de cet accord, la détention admi­nis­trative est à nouveau une pra­tique ordi­naire et concernait au 1er mars 183 pri­son­niers en détention, dont 9 députés pales­ti­niens, pour des périodes de 6 mois indé­fi­niment renou­ve­lables sans que leur soit com­mu­niqué de chef d’accusation.

La grève est appelée à se géné­ra­liser pro­chai­nement si l’administration péni­ten­tiaire per­siste dans son refus d’accéder aux reven­di­ca­tions et dans sa poli­tique d’isolement, de har­cè­lement et de mauvais trai­te­ments à l’encontre des détenus.

Après 19 jours de grève de la faim, le mouvement des prisonniers est plus déterminé que jamais ! Lire ici et .