Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Quand l'État français joint le ridicule à l'arbitraire.

Publié le 2 Février 2014 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Media - Articles - Presses - Internet

image lib ration georges ibrahim abdallah copie

Un article du journaliste François Anselme sur le blog de Médiapart du 29 janvier 2014.

Extrait :

La France est le pays qui détient dans ses geôles le plus ancien prisonnier politique en Europe. Libérable depuis 1999, en butte à la « raison d'État », le militant marxiste libanais Georges Ibrahim Abdallah entame sa trentième année de prison. Parce qu'elle l'a nommé citoyen d'honneur, la municipalité communiste de Bagnolet (93) est attaquée en justice par le préfet !

Le motif avancé par Philippe Galli, préfet de Seine-Saint-Denis, laisse pantois. Georges Ibrahim Abdallah «  n'a mené aucune action bénéfique pour la ville. » « Un motif totalement ridicule », s'indigne dans son communiqué du 24 janvier le Groupe des associations de Bagnolet (GAB) : « De qui se moque-t-on ? Gilad Shalit, soldat de l'armée israélienne, a été fait citoyen d'honneur de Paris. Qu'a fait de “bénéfique” Gilad Shalit pour la Ville de Paris ? [...] Des préfets ont-ils interdit des stèles en hommage à l'OAS ou des places Ben Gourion ? »

En 2012, c'est dans une quasi indifférence que deux villes communistes du Bassin minier du Pas-de-Calais (62), Calonne-Ricouart et Grenay, ont fait elles aussi de Georges Ibrahim Abdallah leur citoyen d'honneur. On peut se demander alors pourquoi l'État sort à présent la grosse artillerie contre Bagnolet lorsqu'elle en fait autant ?

LA PEUR DE LA MOBILISATION DES QUARTIERS POPULAIRES

Pour le Groupe des associations de Bagnolet, « c'est que Bagnolet est une grande ville proche de Paris, susceptible d'être un modèle pour d'autres villes. » Mais la raison profonde de l'hostilité étatique tient surtout à ce qu'à Bagnolet c'est « la mobilisation des quartiers populaires [qui] a rendu possible une décision hautement symbolique pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Ne soyons pas dupes, c'est cette mobilisation-là en particulier que le préfet cherche à interdire ».

...

Article en entier.