Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Blog du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, communiste révolutionnaire arabe emprisonné en France depuis 1984. Contact : liberonsgeorges@no-log.org Lui écrire : 2388/A221 - CP de Lannemezan - 204 rue des Saligues - BP 70166 - 65307 LANNEMEZAN

Sit-in de soutien à Georges Abdallah devant l'ambassade de France

Publié le 30 Avril 2010 par Libérons Georges Ibrahim Abdallah in Media - Articles - Presses - Internet

Une centaine de personnes ont réclamé vendredi lors d'un sit-in devant l'ambassade de France à Beyrouth la libération du Libanais Georges Ibrahim Abdallah, condamné à la prison à vie pour complicité d'assassinats et incarcéré en France depuis 26 ans.

 

"Nous exigeons des autorités françaises la libération immédiate et sans conditions de Georges Ibrahim Abdallah", lit-on dans un communiqué remis à l'ambassade et distribué aux passants devant l'ambassade à Beyrouth entourée d'importantes mesures de sécurité, selon un journaliste de l'AFP.  Cette détention est "arbitraire" et "contrevient aux lois internationales", ajoute le texte, rédigé en français.

 

Georges Abdallah, 59 ans, ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises, a été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à la réclusion à perpétuité en février 1987 pour complicité dans les assassinats en 1982 à Paris de deux diplomates, l'Américain Charles Robert Day et l'Israélien Yacov Barsimantov.

 

Détenu à la prison de Lannemezan (sud-ouest), il est le "plus ancien prisonnier politique en France", selon les militants.Son maintien en détention "malgré le fait qu'il ait rempli les conditions demandées pour bénéficier d'une liberté conditionnelle depuis 1999 est une décision politique dont les gouvernements français portent la responsabilité", a souligné le communiqué. "La justice française (...) ne doit pas se plier aux pressions américaines et israéliennes", poursuit le texte. Le 5 mai 2009, la cour d'appel de Paris a rejeté la demande de libération conditionnelle du détenu, qualifié d'"activiste résolu et implacable" risquant de reprendre son combat révolutionnaire en cas d'expulsion vers le Liban.

 

 AFP - Le 30 avril 2010 BEYROUTH